Décision dans l’entreprise

I – La notion de décision et les différents niveaux de décisison

A. Notion de décision
Décider consiste à choisir une solution en comparant diverses possibilités. Les décisions quotidiennes multiples de tous niveaux stratégiques ou secondaires sont le véritable moteur de l’entreprise. Même si la décision est individuelle la conséquence est toujours collective. Plus de détails sur cette notion de décision dans ce cours de BTS en alternance Paris ci-dessous.

B. Les différents niveaux de décision
Plusieurs auteurs et théoriciens se sont penchés sur le processus de décision et se sont efforcés de proposer des classifications. Dès 1965 ANSOFF distingue ainsi 3 types de décisions dans l’entreprise, la décision stratégique, la décision organisationnelle et la décision opérationnelle. Il en dresse le tableau suivant :

management niveau de decision

II – Le processus de décision

Le processus de décision est un processus complexe qui peut se décomposer en plusieurs étapes H SIMON décrit ces étapes en 1950. Il propose un schéma explicatif appelé modèle IMC pour :
Intelligence : phase d’analyse et de compréhension du problème à l’aide des informations disponibles.
Modélisation : phase de conception des différentes solutions en tenant compte des risques et des opportunités.
Choix : phase de sélection

Le manager poursuivra et ajoutera 2 phases :
– La mise en œuvre
– Le contrôle et évaluation

III – Les facteurs de contingence

Différents facteurs interviennent pour façonner la décision :
L’organisation de l’entreprise et son mode de prise de décision. Si la structure est fortement hiérarchisée la décision sera sans doute cohérente mais risque de manquer ses objectifs par manque de concertation. Si la structure est très décentralisée elle sera peut-être plus pertinente mais il faudra vérifier davantage son application.

La rationalité des décisions. Ainsi on peut distinguer 6 types de contraintes qui viennent altérer la prise de décision :
– Le budget : les limites financières s’imposent
– Le temps : le temps nécessaire à l’information et à la prise de décision est parfois trop long
– L’information : le cout de recherche est parfois disproportionné avec l’enjeu
– La Personnalité : La personnalité du décideur influence la rationalité
– Les connaissances : Les solutions alternatives sont d’autant plus précises et pertinentes que l’expérience du décideur est grande
– L’environnement : Il représente une contrainte majeure

A. Les fondements du pouvoir
2 fondements possibles :
– Le fondement juridique : la Loi fonde le pouvoir hiérarchique du dirigeant Il peut donner des ordres et sanctionner dans les limites des droits des salariés.
– Le fondements personnels : qualités personnelles suscitant l’adhésion des collaborateurs.

B. Les modes d’exercice du pouvoir
Il peut être de différents types :
– La centralisation : le pouvoir est concentré au plus haut niveau hiérarchique
Principaux avantages : cohérence, simplicité, et relative efficacité.
Principal inconvénient difficile à maintenir dans un système de grande taille car déresponsabilisant.
– La décentralisation qui permet de répartir le pouvoir entre plusieurs personnes. Ce mode s’impose quand l’entreprise atteint une grande taille. La Direction par Objectif (DPO) fournit un bon exemple de méthode de décentralisation.
– La délégation qui consiste à répartir des responsabilités ainsi que les moyens de les exercer à un salarié ou un groupe de salariés.
L’Organisation par projets fourni un bon exemple de délégation.

IV – L’évolution des comportements des dirigeants

Le modèle classique du dirigeant remonte au début du XXème siècle et il est bien définit dans l’OST de TAYLOR. Mais ce mode de fonctionnement classique est peu compatible avec les aspirations modernes des salariés ce qui le rend contestable et peu efficace sur le long terme. On mettra plutôt en œuvre des formes de management participatif permettant de concilier motivation, flexibilité, efficacité. Le rôle du dirigeant est alors d’exprimer la culture d’entreprise, fixer les grandes orientations stratégiques, coordonner, répartir les tâches et contrôler leur mise en œuvre.

*Ce cours de Management BTS vous est donné dans toutes les filières de notre école de BTS en alternance : du BTS MUC en alternance au BTS assistant manager alternance en passant par le BTS NRC, le BTS Professions immobilières et le BTS CGO.