I – Le cycle d’investissement

A. Qu’est-ce que l’investissement ?
C’est l’acquisition de biens durables. Dans une optique comptable c’est synonyme d’immobilisations. Dans une optique économique on retrouve cette notion de durée avec en plus celle de rendement, d’efficacité et de risque lié au futur.
Dans une optique financière c’est un ensemble de dépenses qui, sur une longue période générera des recettes couvrant la dépense initiale et apportant un profit supplémentaire.

B. A quoi sert l’investissement ?
On distingue habituellement 3 catégories d’investissements :
– Matériel ou corporels
– Incorporels
– Financiers

C. Qu’est-ce que le cycle d’investissement ?
Le cycle d’investissement concerne l’acquisition des immobilisations qui constituent son outil de travail. Ce cycle est long. Au cours d’un cycle d’investissement le matériel est acheté, installé et payé.
Pour financer ses besoins en investissement et donc assurer sa survie et son développement, l’entreprise doit se procurer des ressources financières internes ou externes.
Tout projet doit être financé. L’indicateur de capacité, le plus utile à cet égard est le Fonds de Roulement Net Global.
Le FRNG se calcule par différence entre Ressources stables et Emplois stables.
S’il est + la situation de l’entreprise est saine. Les biens qui restent longtemps dans l’entreprise sont financés par des ressources qui y restent longtemps aussi.
S’il est – les biens durables sont financés par des capitaux mis à sa disposition pour une courte durée. Sa situation est compromise si elle n’est pas capable de renouveler ses concours bancaires.

II – Le financement du cycle d’investissement

A. Comment financer les investissements ?
Essentiellement par autofinancement, crédit bancaire et crédit-bail.
En fonction de sa situation propre, des possibilités du marché et des opportunités, l’entreprise privilégiera un ou plusieurs des critères suivants :
– Le coût
– La sécurité
– L’indépendance
– L’efficacité

B. Le financement des investissements par fonds propres
1. Qu’est-ce que l’autofinancement ?
C’est la réalisation d’un investissement au moyen des ressources propres de l’entreprise. Pour recourir à l’autofinancement l’entreprise doit avoir préalablement constitué des réserves. L’autofinancement fait référence à la notion de CAF appelée marge brute d’autofinancement ou «cash-flow».
– Limite de l’autofinancement : La diminution des bénéfices distribués.
– Avantage de l’autofinancement : indépendance et gratuité

2. Qu’est-ce qu’une augmentation de capital ?
Ce sont des fonds propres supplémentaires. Cette augmentation peut se faire en numéraire ou en matériel. Elle consiste à émettre de nouvelles actions ou parts sociale.
– Limite de l’augmentation de capital : la risque de perte de contrôle
– Avantage de l’autofinancement : Une rémunération facultative des fonds collectés

C. Le financement des investissements par ressources étrangères
Les fonds propres sont souvent insuffisants pour financer la totalité des investissements.
L’entreprise doit donc recourir à des ressources étrangères.

III – L’emprunt obligataire

Il ne concerne que les très grandes sociétés. L’emprunt est divisé en parts égales cotées en bourse et négociables.
La contrepartie est l’obligation.
Limite de l’emprunt obligataire : Il est réservé aux grosses firmes et formalisé
Avantage de l’emprunt obligataire : l’ampleur des fonds pouvant être levés (jusqu’à 100 M€)

A. Les emprunts à longs et moyen terme
Alors que l’emprunt obligataire fait appel à de très nombreux épargnants, les emprunts à moyen et long terme mettent en relation un seul ou un petit nombre de prêteurs.

1. Les emprunts à long terme
Ces crédits ont une durée de vie de 7 à 15 ans. Ils financent les investissements les plus gros (usines, entrepôts, ..)
La durée d’amortissement détermine la durée d’emprunt. Ils donnent lieu le plus souvent à une prise de garantie (hypothèque, nantissement, cautionnement…).

2. Les emprunts à moyen terme
Ces crédits ont une durée de vie de 7 ans maximum.

3. Le crédit-bail
Le crédit-bail ou leasing est une solution intermédiaire entre l’acquisition d’un matériel et sa location. C’est un contrat à durée déterminée qui peut se transformer à échéance en contrat de vente.
Limite du crédit-bail : Son prix
Avantage du crédit-bail : La souplesse

Ce cours de management de BTS CGO en alternance que vous retrouverez dans les autres BTS en alternance de notre ecole alternance Paris (BTS MUC alternance, BTS NRC alternance…) aborde le cycle d’investissement.