Les firmes multinationales dans l’économie mondiale

Les FMN sont des acteurs essentiels de la mondialisation et de la division internationale des processus productifs. Nous vous en expliquons les détails dans votre formation alternance Paris aussi bien en BTS CGO alternance que dans tout autre BTS de notre ecole en alternance. : BTS NRC alternance, BTS MUC, BTS Professions immobilières ou BTS assistant manager.

Les FMN acteurs essentielles de l'économie internationale

Qu’est-ce qu’une FMN : Elle est constituée d’une société mère possédant ou contrôlant plus de 10% d’entreprises filiales implantées à l’étranger. Elle est en mesure d’élaborer une stratégie mondiale.
Le centre de décision reste dans le pays d’origine même si le chiffre d’affaire qui y est réalisé est moins important que l’ensemble réalisé dans les autres pays.

Le poids économique des FNM

Les FNM réalisent 1/3 des exportations mondiales. Elles sont à l’origine de la plupart des transferts de technologie. Environ 80 000 FNM contrôlent 800 000 filiales. Avec un CA estimé à 31 000 milliards de dollars elles emploient environ 82 millions de personnes (chiffres 2008 CNUCED).

L’investissement direct à l’étranger

L’IDE est un investissement réalisé dans un autre pays. Il concerne une activité productive. Il peut prendre la forme d’une acquisition, d’une prise de participation ou d’une création d’entreprise à l’étranger.
Il vise à influencer véritablement la gestion de l’entreprise concernée. Il suit une logique structurante de long terme.

Les raisons de l’IDE

L’implantation à l’étranger répond à deux logiques :

  • Une logique commerciale : La FNM cherche à accéder à un marché réputé important et capable de rentabiliser l’investissement. Elle peut aussi chercher à contourner les obstacles aux exportations vers ce pays.
  • Une logique industrielle : la FMN cherche à profiter des avantages comparatifs des différentes régions du monde. Matières premières, travail, transports, taux de change.

Décomposition des processus productifs

Le poids des FNM a fait évoluer la division internationale de travail. On peut désormais parler de décomposition internationale des processus productifs. Cette décomposition permet de bénéficier d’économies d’échelle et de profiter des avantages de chaque pays. Ces avantages doivent permettre d’absorber les surcouts de transports ou de logistiques engendrés par ces flux.

Les effets sur les pays d'accueil

Effets positifs

On attend d’un IDE en premier lieu une création d’emplois directs et indirects. En second lieu on en espère un effet d’entrainement sur l’économie. (Rentrée fiscale, densification du tissus industriel, création d’infrastructures…)
Les IDE contribuent à la croissance locale. Ils favorisent les transferts de technologie et l’augmentation de la productivité.

Concurrence entre les territoires

Les Etats mettent en œuvre des politiques économiques structurelles visant à attirer les IDE. En effet les FMN mettent en concurrence les territoires pour en obtenir les meilleures conditions d’implantation. La stabilité économique et politique, la qualité des infrastructures, la qualité des main- d’œuvre, son cout, son attitude, les fiscalités, autant de facteurs pris en compte.

Les risques

Les FMN créent leur propre espace économique indépendamment des Etats, et de leur flexibilité leur permet d’exploiter les disparités de législations sociales ou environnementales, de mettre les Etats en concurrence. Les FMN peuvent dans ce cadre exploiter massivement les ressources naturelles d’une région, y localiser les activités les plus polluantes. Elles savent aussi bénéficier des vides volontaires ou involontaires entre deux régimes juridiques et disposent d’un pouvoir économique et politique considérable.

Les effets sur les pays d'origine

Effets positifs

L’effet peut s’avérer positif si la FMN spécialise le pays d’origine sur des activités à fort potentiel. L’IDE peut aussi se traduire par l’apparition de produits importés à moindre cout engendrant ainsi une hausse de pouvoir d’achat.
Les revenus distribués à l’étranger peuvent engendrer des courants d’exportation nouveaux.
Les profits s’ils étaient rapatriés pourraient être créateurs de recettes fiscales nouvelles.

Effets négatifs pour les pays d’origine

L’IDE constitue une délocalisation pour le pays d’origine. Suppression d’emplois, pression sur les salaires et les conditions sociales, désindustrialisation en sont les principales conséquences.

Ce chapitre sur les firmes multinationale dans l’économie mondiale est l’un des cours d’économie de BTS qui faut absolument maîtriser.