Comment devenir Syndic de Copropriété ?

 

Vous aimeriez devenir syndic de copropriété ? La rentrée c’est bientôt, il va vous falloir trouver la bonne formation pour exercer ce métier de l’immobilier qui recrute ! Notre conseil : passez un BTS PI en alternance ! Avant cela, découvrons-en plus sur le métier de syndic de copropriété.

Quel BTS pour devenir syndic de copropriété ?

Il existe différentes formations qualifiantes, ouvertes à des profils différents, pour devenir gestionnaire ou syndic de copropriété. Mais pour exercer ce métier de l’immobilier, il vous faudra obtenir une carte professionnelle. Cette carte est délivrée à la suite de l’obtention d’un BTS Professions Immobilières. Cette formation, d’un niveau Bac+2 vous préparera à la gestion et négociation de biens immobiliers et à l’organisation d’actions de promotion immobilière. Vous pouvez passer votre BTS PI en alternance ce qui vous permettra d’obtenir une solide expérience professionnelle dans ce métier. Ce BTS vous prépare également aux métiers d’agent immobilier et d’administrateur de biens.

A la suite de votre BTS, vous pourrez compléter votre formation avec une licence professionnelle en gestion et droit immobilier (différents diplômes de niveau bac+3 existent) ainsi qu’avec un Master spécialisé dans ce domaine.

Missions du syndic de copropriété

Le syndic de copropriété joue un rôle capital en gérant l’ensemble des parties communes et équipements collectifs de l’immeuble dont il a la charge. Il doit veiller au respect du règlement de copropriété et faire réaliser les travaux nécessaires en cas de bien dégradé ou de problème de sécurité. Il est mandaté pour cela par les copropriétaires dont il doit servir les intérêts au mieux.

Le syndic a pour mission d’assurer la gestion administrative, juridique et comptable de la copropriété. Une fois par an minimum, il organise et anime l’AG des copropriétaires auxquels il présente et soumet le bilan de l’année. C’est à ce moment-là qu’il propose également un budget prévisionnel pour les travaux à effectuer l’année suivante. A la suite de cette assemblée générale, il a en charge l’exécution des décisions validées par les copropriétaires et le suivi des chantiers. C’est pourquoi il doit avoir de fortes compétences dans les domaines du juridique, de l’urbanisme et du bâtiment, mais également en finance et commerce.

Quelles sont les qualités nécessaires pour devenir syndic de copropriété ?

Ce métier de l’immobilier nécessite, en plus de compétences techniques dans ce secteur, un excellent relationnel.

Être syndic de copropriété c’est exercer un métier de contact, en relation avec différents interlocuteurs avec lesquels il faut savoir communiquer et établir une relation de confiance. Pour mener à bien sa mission, ce professionnel doit pouvoir se mettre à la place des copropriétaires en faisant preuve d’empathie et d’écoute.

Il lui faut également être un fin diplomate et savoir mener des négociations en s’adaptant aux attentes de ses interlocuteurs. En effet, en cas de litiges ou désaccord il lui faudra trancher et arbitrer les conflits lors des réunions de copropriété.

Enfin, le syndic doit également avoir une grande rigueur et un sens des responsabilités développé afin de mener à bien ses missions.

Exercer en tant que syndic de copropriété : statut, évolution et salaire

Cette activité étant réglementée, l’obtention d’une carte professionnelle de gestion immobilière est nécessaire. Cette carte est délivrée par la chambre de commerce locale et doit être renouvelée tous les 3 ans. Le métier de syndic de copropriété s’exerce au sein de différentes structures publiques ou privées de tailles variées.

En général, le syndic de copropriété commence son activité en assistant le responsable de copropriété. Par la suite, il saura la responsabilité de la gestion complète d’un ou plusieurs immeubles puis la gestion d’une équipe de syndics s’il travaille au sein d’une structure de grande taille.

Il peut exercer son métier en tant que salarié au sein d’un cabinet. Après plusieurs années d’expérience, il peut se mettre à son compte et diriger son propre cabinet. Dans tous les cas les copropriétaires élisent le syndic et le mandatent pour une durée de 3 années renouvelables via un contrat. Ce contrat définit la durée et les conditions de son mandat, de sa mission et de sa rémunération.

La  fourchette de salaire du syndic de copropriété est assez large en fonction de son expérience, de son statut (salarié ou indépendant) et de la taille du cabinet dans lequel il exerce. Un syndic débute en général avec un salaire entre 1800 et 2200 € brut mensuels, hors primes.